Isle de Bacchus : une bouteille à la mer

Le monde viticole québécois regorge de belles histoires et celle de Carole Primeau et Steve Boyer, propriétaires depuis 2017 du vignoble Isle de Bacchus, situé sur l’île d’Orléans, est l’une d’elles.

Il y a 15 ans, le couple d’entrepreneurs et amateurs de vin, qui vivait alors en Montérégie, avait décidé de venir passer ses vacances à l’Île d’Orléans avec leurs deux garçons.

«On était venus faire les vendanges à l’Isle de Bacchus et on est tombé en amour avec ce petit coin de paradis!» se souvient Carole en embrassant du regard son petit domaine, riche en histoire.

Le propriétaire de l’époque avait alors partagé au couple son besoin de relève et dès leur retour à la maison Carole et Steve lui avaient adressé une lettre dans laquelle ils manifestaient leur intérêt à reprendre les rênes de l’entreprise.

«On n’avait pas eu de réponse à notre lettre à l’époque! Mais plusieurs années plus tard, le propriétaire a retrouvé notre bouteille à la mer au moment où il était prêt à passer le flambeau. On a décidé d’embarquer dans le bateau!» raconte Carole.

Un vignoble avec une âme

Créé en 1982 à Saint-Pierre-de-l’île-d’Orléans, Isle de Bacchus est le plus vieux vignoble de l’Île d’Orléans, mais également le troisième plus vieux vignoble du Québec, ce qui en fait un des pionniers de l’histoire de la viticulture d’ici.

 Le vignoble tire son nom de l’ancienne appellation donnée à l’île d’Orléans par Jacques Cartier, en 1535. Il la baptisa Isle de Bacchus en raison de l’abondance des vignes sauvages qu’il y découvrit à l’époque.

Aujourd’hui, le site abrite une maison tricentenaire, une ancienne grange qui fait office de boutique et un nouvel espace-terrasse qui accueille les visiteurs en leur offrant des dégustations personnalisées, de belles planches de fromages et de charcuteries, et surtout une vue imprenable sur le fleuve, la Côte-de-Beaupré et le pont de l’Ile.

«On a fait des ajouts pour améliorer l’expérience client, tout en gardant le charme d’antan. C’est un lieu unique avec plus de 312 ans d’histoire. On s’est donné la mission de conserver ce patrimoine tout en amenant une touche personnelle et plus moderne», partage Carole.

Le vignoble exploite aujourd’hui 11 hectares de vignes qui profitent du microclimat de l’île et de la baie de Beauport, et transforme des cépages adaptés au climat du Québec tels que le vidal, le geisenheim, le vandal-cliche, l’eona, l’acadie, le marquette et le frontenac noir.

Vignoble Isle de Bacchus

Sapproprier les lieux et apprendre le métier

En 2017, même si leur rêve de devenir vignerons se réalisait, Carole et Steve ont dû tout apprendre sur la fabrication du vin. Ils ont pu compter sur les enseignements des quelques employés qui sont restés après la transaction. Petit à petit, le couple a ajouté son petit grain de sel à la gamme de produits existante.

«On a ajouté un vin mousseux, fait en méthode traditionnelle, Le Brut de Bacchus, car on aime boire des bulles, explique Steve. On a aussi réintégré Le Boisé, un vin rouge qui ne se faisait plus depuis 2012 et que les clients nous redemandaient.»

Le couple peut compter sur l’aide de ses deux fils, aujourd’hui âgés de 15 et 18, pour l’aider dans le développement du vignoble pour lequel toute la famille a de beaux projets.

«On vient de planter 6500 nouvelles vignes. On a acquis de nouvelles terres sur l’île, raconte Steve. Les enfants travaillent au vignoble et ils sont intéressés à en prendre la relève. Le plus vieux pense même à développer une eau-de-vie pour valoriser notre marc de raisin. On n’a pas fini de faire découvrir aux gens les vins du Québec!»

EN SAVOIR PLUS SUR LE VIGNOBLE

Partager cet article

Catégories

Derniers articles

Guide de l’aspirant vendangeur
Protéger ses vignes de l’hiver québécois : la petite histoire