Vous êtes amateur de bons vins et de découvertes? Ces 6 types de vins produits au Québec sauront conjuguer vos deux passions. Partez à la chasse aux trouvailles et sortez les coupes de vin. Votre prochaine soirée dégustation commence maintenant…

1- Le vin gris : frais et délicat

Classé dans la catégorie des vins rosés, le vin gris est généralement produit à partir de cépages rouges à jus blanc. Pressés directement après leur récolte sans passer par la phase de macération, les raisins sont ensuite vinifiés comme un vin blanc. Le procédé prenant quelques raccourcis, il en découle un vin plus pâle, à mi-chemin entre le rose et le blanc. En étant attentif, il est parfois possible de déceler un reflet grisâtre dans sa robe. Le meilleur moment pour servir ce vin polyvalent est… celui qui vous convient le mieux!

✎ Une suggestion : le vin gris du Vignoble Château de cartes. Les quantités du vignoble ont été épuisé rapidement; heureusement vous pouvez vous en procurez dans plusieurs épiceries!

2- Le vin orange : une personnalité forte à découvrir

Le vin orange, qu’est-ce que c’est? Il s’agit d’un vin blanc élaboré à partir de raisins qui ont macéré plus ou moins longtemps dans leur jus. La particularité? La peau des raisins n’a pas été préalablement retirée, un peu à la manière d’un vin rouge. Ainsi, sa couleur orangée vient des pigments de la peau du raisin. D’une grande fraîcheur, le vin orange est plutôt sec et aromatique. On le sert légèrement frais, à une température à mi-chemin entre celle du rouge et du blanc.

✎ Une suggestion : le vin Orange du vignoble Le Chat Botté ou L’Orangé du Vignoble 1292. Il ne reste que quelques bouteilles dans les épiceries fines. Pour rester informé, suivez ces vignerons sur les réseaux sociaux!

3- Le vin d’érable : la richesse d’ici toute en finesse

Cette gamme de produits propose à vos papilles le meilleur de l’érable, sans la surdose de sucre! Étonnant et délicat, ce vin vous révélera une acidité assumée en bouche. Il se décline en une pléiade de bonnes bouteilles.

✎ Une suggestion : le vin blanc d’érable Classique, un incontournable du Domaine Labranche maintes fois primé.

4- Le vin fortifié : un produit qui se savoure lentement

Aussi appelé « vin tranquille » ou « vin muté », le vin fortifié est un vin dans lequel un spiritueux distillé a été ajouté en cours de fermentation. Contenant une plus forte teneur en alcool, c’est un vin qu’on déguste en plus petite quantité, à l’apéro ou en digestif. On le sert généralement à la température ambiante. La famille de vins fortifiés compte plusieurs membres. Parmi eux, quelques célébrités, comme le porto ou le vermouth, par exemple.

✎ Une suggestion : l’Éraportéross du vignoble Rivière du Chêne, un vin rouge fortifié aromatisé au sirop d’érable!

5- Le vin de glace : le fruit d’un heureux hasard

Découvert par accident lors d’une gelée précoce, le vin de glace est fait à partir de raisins vendangés après avoir gelés sur la vigne. Le raisin emprisonne alors ses sucres résiduels qu’il libère dans l’alcool. Résultat : un vin très sucré et acidulé. Il est délicieux en apéritif, au dessert ou en compagnie d’un bon fromage. Comment le sert-on? Sur glace, naturellement!

✎ Une suggestion : le vin de glace maintes fois primé du vignoble du Marathonien. Simplement un incontournable!

6- La vendange tardive : un vin sucré et liquoreux

La vendange tardive est faite avec des raisins dont la récolte a été retardée. On les cueille après trois périodes consécutives de gel. Ainsi, le fruit est très mature et son arôme, concentré. Comme le vin de glace, le vin de vendange tardive contient une forte teneur en sucre. La formule gagnante pour le servir? La même que pour le vin de glace!

✎ Une suggestion : le vendange tardive du vignoble Coteau Rougemont, élaboré à partir de Frontenac gris.

Conseils express pour une dégustation de vins réussie

L’ordre de dégustation de vos vins ne doit pas être laissé au hasard. Vous connaissez sans doute le célèbre adage : « Blanc puis rouge, rien ne bouge. Rouge puis blanc, tout fout le camp. ». Bonne nouvelle, c’est une légende urbaine! Vous pouvez très bien passer du blanc au rouge, puis du rouge au blanc. Votre estomac ne vous en tiendra pas rigueur.

La règle d’or en matière de dégustation de vins? Les goûter du plus léger au plus corsé. C’est ce qui vous permettra d’apprécier pleinement chaque produit et de détecter toutes ses subtilités. Pour une transition sans faute, mangez un petit bout de pain entre chaque vin. Il aidera vos papilles à oublier leurs dernières découvertes gustatives.

Quelques destinations pour d’autres trouvailles québécoises

Vous trouvez le banal ennuyant? Avec les vignobles du Québec, vous ne manquez pas d’options pour surprendre agréablement votre bouche.

Bonnes découvertes!