C'est un gros, très gros projet, qu'on ne peut pas qualifier de projet de retraite. La viticulture est une discipline de l'agriculture, assez spécialisée de surcroit. L'été on y travaille 7 jours sur 7 et l'hiver pas beaucoup moins. Si vous ne venez pas d'une famille d'agriculteurs, et/ou n'avez pas au préalable une solide formation en viticulture/horticulture ou œnologie, cette aventure n'est probablement pas pour vous.

Puis, c'est très couteux. Planter et accompagner un hectare de vigne jusqu'à maturité coûte environ 70 000 $, plus le coût du terrain et quelques centaines de milliers de dollars en équipements. Un chai, c'est entre 400 000 et 1 M$ en incluant les équipements. Finalement, la commercialisation et l'agrotourisme occuperont tous vos weekends, de mai à décembre.

Finalement, un vignoble est une entreprise risquée. Il faut exceller en l'agriculture, transformation, commercialisation et dans l'agrotourisme. Une lacune sur un seul de ces axes et c'est toute l'entreprise qui est en péril. Il faut aussi savoir qu'on s'y engage pour quelques dizaines d'années, alors mieux avoir un bon horizon devant soi.

Bien. C'est aussi un des plus beaux métiers du monde. Si vous lisez encore ceci, voici quelques ressources qui vous seront utiles.

Formation

Les CÉGEPs et les ITA offrent un DEC en Gestion et exploitation d'entreprise agricole, alors que McGill et l'U. Laval offrent un BAC en agronomie et diverses spécialisations en production végétale et alimentaire.

AGRI-Formation tient à jour une liste de formation complémentaire, de brefs cours de perfectionnement en viticulture et vinification (fertilisation, phytoprotection, transformation).

L'Association des vignerons du Québec maintient aussi cette liste de cours offerts par diverses organisations.

Références

Comptabilité et saine gestion d'une exploitation agricole – États financiers modèles à l'intention des producteurs agricoles canadiens – Arbres et vignes, Comptables agréés du Canada, Agriculture et Agroalimentaire Canada et Conseil canadien de la gestion d'entreprise agricole

Le Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ) est le diffuseur principal de publications de référence. Les ouvrages suivants sont particulièrement pertinents :

  • Guide d'implantation – Vigne
  • Wine grape production guide for eastern north america
  • Les mauvaises herbes agricoles
  • Guide de référence en fertilisation
  • Guide de référence technique en drainage souterrain et travaux accessoires
  • Vignes non rustiques – Budget – Vignes non rustiques avec buttage (production de raisin)
  • Vignes rustiques – Budget – Vignes rustiques sans buttage (production de raisins)
  • Vignes biologiques – Budget – Vignes biologiques non rustiques avec buttage (production de raisin)
  • Vigne : Guide des traitements phytosanitaires
  • Production de raisins biologiques

Il faut aussi s'abonner à Agri-Réseau section vigne et vin ou un fil d'information publie les nouveautés en terme d'activité et de publications.

Le Guide d'identification des cépages cultivés en climat froid est disponible auprès des auteurs.

Différents livres de référence disponibles auprès des détaillants de livres ou sur Internet :

  • Avenard, J.-C., Bernos, L., Grand, O., Samie, B.; 2003. Manuel de production intégrée en viticulture. Féret, FRANCE. 222 p.
  • Boudon-Padieu, É., Ridé, M., Walter, B., 2000. Maladies à virus, bactéries et phytoplasmes de la vigne. Féret, FRANCE. 192 p.
  • Carbonneau A., Deloire, A., Jaillard, B.; 2007. La vigne : Physiologie, terroir, culture. Dunod, FRANCE. 442 p. plus annexes.
  • Carisse, O., Bacon, R., Lasnier, J., McFadden-Smith, W., 2006. Guide d'identification des principales maladies de la vigne. Agr.et agroalim.Canada., 30 p.
  • Crespy, A.; 2012. Manuel pratique de fertilisation – Qualité des moûts et des vins. Oenoplurimédia, FRANCE, 136 p.
  • Institut de la Statistique du Québec, Profil sectoriel de l'industrie horticole au Québec
  • Martinet, A.; 1999. Matériel viticole; Féret, FRANCE, 188 p.
  • Reynier, A.; 2007. Manuel de viticulture.

Rapports de recherche

  • Gagné, F., 2008. Dosage des fongicides en fonction du volume foliaire de la vigne au Québec. Ass.vignerons du Québec, CANADA. 3 p.
  • Gagné, F., 2013. Analyse comparative de cinq dispositifs de protection hivernale dans la vigne semi-rustique. Vignobles Saint-Rémi, MAPAQ, CANADA. 31 p.
  • IFV, 2010. Notice d'utilisation du module de calcul des doses : Historique du projet Optidose et présentation des résultats. IFV, FRANCE. 11 p.
  • Jolivet, Y., 2006. Mille et une recettes de lutte contre le gel printanier. Compte-rendu colloque Agri-Vision 25 janvier 2006, Agri-Réseau, CANADA. 9 p.
  • Viret, O., Siegfried, W., 2005. Dosage des fongicides en fonction du volume foliaire de la vigne. R. suisse Vitic. Arboric. Hortic., 37:1, p. 59-62.

Outils en ligne

CRAAQ, Atlas agroclimatique du Québec

IFV, Calculateur du SO2 actif

Brock University, Vine Alert

Pépiniéristes viticoles

Consultez notre liste de fournisseurs

Détaillants d'équipements et fournitures viticoles

Consultez notre liste de fournisseurs

Ressources sociales en ligne

Tous sont invités à suivre l'industrie du vin du Québec sur Facebook et sur Twitter @VinsQcCertifies.

Les membres de l'Association des vignerons ont le privilège d'accéder au fil d'info et forum LinkedIn de l'AVQ, devenir membre est facile et accessible.

Ressources humaines

Veillez à retenir les services d'un œnologue et d'un agronome dès que vous songez à votre projet. L'oenologue est le professionnel du vin et l'agronome le professionnel de la production végétale. Ils vous éviteront de faire des erreurs irréparable en début de projet. Par la suite, ils vous accompagneront dans les activités courantes de l'entreprise afin de produire des vins à la hauteur des attentes du consommateur.

Certains conseillers s'affichent sur notre liste de fournisseurs.

Réglementation

Si vous envisagez la transformation, un Permis de production artisanale délivré par la Régie des alcools, des courses et des jeux sera nécessaire.

Certification, appellations

Visitez notre page sur Vins du Québec certifié. Une appellation est aussi en élaboration auprès du CARTV mais n'est pas encore en vigueur.